Accueil

Editorial

Histoire d’éthique

Le monde change. Les lanceurs d’alertes et les associations militantes y contribuent. Illustration : en juin 2020, une activiste, très investie dans le combat contre le projet de Center parcs à Roybon (projet aujourd’hui abandonné), apprend que la toute jeune Association  Francis Hallé pour la Forêt Primaire, dont elle est membre, a sollicité et obtenu un don de 10 000 euros de la Fondation Ensemble, fondée et dirigée par Gérard Brémond, PDG de Pierre & Vacances-Center Parcs (PV-CP).

Vous voyez le problème ? Gérard Brémond, d’un côté pourfend les lois contraignantes sur l’eau, sur la biodiversité, les zones humides et aura détruit des centaines d’hectares de forêts pour y construire ses Center Parcs, et de l’autre, soutient par un gros chèque des défenseurs sincères de la forêt primaire ! Sans vergogne, le groupe et son président, via la Fondation Ensemble, pratiquent une forme de communication pour le moins gênante, d’une incohérence qui semble parfaitement assumée. Et s’il s’agit d’une opération de greenwashing de plus, ce qui est révoltant c’est l’absence de scrupule à compromettre l’intégrité d’une association qui, n’en doutons pas, ne savait pas à qui elle avait à faire (cf. l’éditorial précédent « Gérard Brémond, hors-la-loi »).

Immédiatement, notre activiste alerte le bureau de l’association, puis sollicite l’intervention d’EcologicAction, laquelle se traduit par une lettre à l’association décrivant les dessous de Pierre & Vacances.

Comme des échanges par mail le confirmèrent, cette jeune association ignorait tout des activités réelles du président de la Fondation Ensemble et les responsables de l’association ont très vite réagi en écartant fermement un partenariat incompatible par nature et en refusant un soutien financier conséquent.

Cette décision du conseil d’administration de l’Association Francis Hallé pour la Forêt Primaire revêt pour nous une haute valeur symbolique et montre le chemin :

– elle résulte de l’extrême vigilance de citoyens et adhérents exigeants ;

– elle traduit le souci de cohérence de cette association dont les buts ne peuvent être entachés par la compromission ;

– on ne transige pas avec l’éthique et la réactivité du Conseil d’administration de l’association de Francis Hallé en témoigne.

Les éditoriaux précédents

Actualité

thumbnail 18 octobre 2020 / France 3 Bourgogne Franche-Comté: « Saône-et-Loire : les associations toujours mobilisées contre l’implantation d’un Center Parcs au Rousset »

France 3 Bourgogne Franche-Comté – 18 octobre 2020

Presque six ans déjà que les associations de défense de l’environnement s’opposent à l’implantation d’un Center Parcs au Rousset-Marizy (Saône-et-Loire). Les militants, venus parfois de toute la France, se sont retrouvés pour une nouvelle réunion d’échanges.