Accueil

Editorial

L’ÉCOLOGIE EN ACTION

Pour l’écologie locale, les actions et initiatives associatives se multiplient. Il serait trop long de toutes les énumérer ici. Dans l’actualité, trois événements importants sont à retenir :

Le vendredi 15 novembre à Dijon : Manifestation citoyenne « POUR UNE RÉGION BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ SANS CENTER PARCS ». L’association Le Pic Noir de Poligny appelle tous les opposants aux Center parcs à se rassembler devant le siège du Conseil régional de Dijon, 17 Bd. de la Trémouille, de 8h30 à 11h00, pour demander l’abandon de ces projets. Ce que Macron a fait pour Notre-Dame-des-Landes et maintenant Europacity, Marie-Guite Dufay, présidente de région, peut le faire pour les Center parcs ! Voir le tract

Le dimanche 17 novembre à Quarré-les-Tombes (Yonne) : Une action géante, surprise et non-violente « STOP AUX COUPES RASES » est organisée par le collectif SOS Forêts et l’association Canopée Forêts Vivantes pour la sauvegarde des feuillus du Morvan.Voir l’affiche.

Le mercredi 20 novembre à Chalon : Conférence et débat citoyen « L’ARTIFICIALISATION DES SOLS », organisés par FNE BFC et CAPEN 71. Comment concilier aménagement du territoire, conservation des terres agricoles et sauvegarde de la biodiversité ? Voir l’affiche et le communiqué

Trois événements, un thème : la destruction de nos territoires, notre bien commun, qui continuent de disparaître sous nos yeux au rythme soutenu d’un département tous les 8 ans. C’est dans toutes les consciences mais nos élus restent figés dans le « en-même-temps », tel Patrick Ayache, vice-président de région, déclarant dans une interview récente, au sujet des Center parcs : « … on sait qu’on ne peut plus continuer comme avant. Ce qui n’empêche absolument pas le développement économique… Il est tout à fait nécessaire pour la région d’avoir encore ce type de projets touristiques d’ampleur… Il en faut. » Et la planète continue de brûler…

Et Pierre & Vacances ne s’en soucie guère, qui poursuit sa sinistre fuite en avant. Tous les moyens sont bons, y compris le conditionnement des enfants à la marque Villages Nature/ Center Parcs par le biais d’une cynique mise en scène (voir le communiqué). « Center parcs est convaincu qu’il est indispensable de s’appuyer sur les idées novatrices et créatives des enfants pour penser l’avenir de la marque », confie le Directeur-général de Center Parcs Europe, fier de son coup de com’.

Pour contrer cette manipulation des jeunes esprits, EcoLogicAction 71 a produit un court-métrage, « Anthelme et Sophronie, le chemin des ruines », une dystopie dans laquelle, en 2050, deux ados à la recherche des origines de l’effondrement écologique qui bouleverse le monde font la découverte d’un parc aquatique abandonné. Le film sera montré le 14 novembre à 18h00 à la MJC Héritan à Mâcon (voir l’affiche) en ouverture de la conférence sur la collapsologie animée par Agnès Sinaï (voir l’affiche). Il sera très prochainement en accès libre sur une plateforme vidéo. .

Actualité

thumbnail 11 novembre 2019 / EELV: « Notre-Dame-des-Landes, Europa City et projets de Center Parcs en Bourgogne-Franche-Comté: même combat! »

Europe Écologie-Les Verts – 11 novembre 2019

 » … En Bourgogne Franche-Comté, le Groupe Pierre & Vacances tente d’implanter deux « Center Parcs » , fortement consommateurs d’eau, d’énergie et impactant pour la faune et la flore. Présentés comme « touristiques », ces projets séduisent malheureusement des élus locaux qui, insensibles aux enjeux écologiques et aveuglés par les promesses du Groupe en termes d’emploi, les soutiennent et se montrent même disposés à les subventionner généreusement avec des fonds publics … »

thumbnail « Un tourisme de 4 saisons respectueux de l’environnement, j’y crois beaucoup »

Le Progrès – 7 novembre 2019

 » …Entre un projet de Center Parcs à Poligny en stand-by depuis deux ans et le réaménagement du domaine skiable de la Station des Rousses qui a bien failli passer à la trappe, on peut se demander si, en ces temps d’urgence climatique, les grands projets touristiques sont encore d’actualité. Pourtant, selon Patrick Ayache, vice-président à la Région Bourgogne Franche-Comté, ces initiatives ont encore un avenir… «